Irresponsabilité

Voilà un titre qui convient bien à ce, qu’une fois de plus, je considère comme tel.

Clairement, après les sempiternels « c’est pas moi, c’est l’autre« , les incessants « je n’y suis pour rien, c’est l’ordinateur« , les plus récents « … mais j’attendais que la machine le fasse… » nous voici arrivés au : « Ah ben non, je ne regardais pas dehors…, Pourquoi, j’aurais du ?« .

Là, je vous parle très clairement des assistances à la conduite.

Une fois de plus, je leur reconnais une utilité pour les personnes handicapées physiquement qui veulent conduire et sont en capacité mentale de le faire.

Or, ces systèmes, non contents de se trouver de série sur tous les véhicules, sont même carrément obligatoires… ou proches de le devenir.

Dernier exemple en date (en Suisse) : lire l’article de la RTS (ici), le freinage automatique en ville.

Pour mémoire, les feux de jour sont devenus obligatoires… Du coup, un nombre croissant d’automobilistes roulent de nuit ou par brouillard avec ces seuls feux (d’autant que les tableaux de bord sont allumés)… qui n’allument toujours pas l’arrière, ce qui fait qu’il peut arriver de foncer sur une voiture juste devant soi, sans qu’il soit possible de la détecter… surtout que la plupart (par ici) sont de couleur foncée, voire noires.

Pour mémoire, les détecteurs de crevaison sont devenus obligatoires… les détecteurs avant et arrière et bientôt latéraux (pour les manœuvres), le maintien de la trajectoire…

Tout ça pour « permettre » l’interdit… le téléphone (ou plus… lecture sur support papier posé sur le volant… vu de mes yeux, ça !) en roulant.
Pour que les industriels puissent continuer de vendre, vendre, vendre…

Vendre de la sécurité est louable, me direz-vous… oui, mais pas dans ce système de consommation, où cette sécurité s’accompagne de la déresponsabilisation totale des manieurs d’armes létales que nous presque tous (moi inclus, bien sûr !)
Bientôt, on pourra tuer sur la route en se défaussant sur le système automatique, approuvé, contrôle, entériné, obligatoire…

J’en reviens donc toujours à la même réflexion…

Où se situe l’humain,
Avec ses responsabilités,

dans tout ça ?

Car du coup, puisque l’automate fait, on retrouve dans la circulation, manipulant des armes de mort, des gens qui n’ont pas la capacité mentale de conduire (tout court) ou d’autres incapables d’être sur la route sans faire autre chose… des gens qui n’ont aucune concentration sur ce qu’ils font vraiment, puisque cette concentration est dirigée le plus souvent sur l’objet chéri… le smartphone. (Oui, je sais, je me répète. 😉   )

Je conclurais en disant :

Si tu sais pas,
Abstiens-toi !

Ah oui… vous pouvez sans autre appliquer cette question à d’autres domaines de la vie courante… avec ou sans smartphone, d’ailleurs !

P.S. – Attention, le feu, c’est chaud et ça brûle…

On en parle ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.